Mode

L’aventure

Hola les gars ♥

Je sais que vous allez commencer à en avoir ras-le-cul (on dit ras-le-bol quand on est polis, bordel !) que je vous parle de mon déménagement comme si c’était l’évènement du siècle, mais en tout cas pour moi, c’est déjà l’évènement de l’année hein. Sachant qu’on est qu’en février donc putain j’espère que les 36 voix dans ma tête vont enfin me foutre un peu la paix et me laisser me reposer avant de m’embarquer dans de nouvelles aventures. Ou alors putain pour une fois, s’il vous plait, si elles pouvaient m’embarquer dans des VRAIES aventures. Des aventures d’aventuriers quoi, où tu portes un bob sur la tête, tu bois dans une gourde et tu regardes ta boussole pour savoir où est le nord (moi je regarde la mousse sur les arbres, technique de vraie aventurière) (je déconne, je sais déjà pas  suivre mon gps, alors trouver le nord…mes pauvres…oubliez moi…)

Enfin, je dis ça, mais vous savez, la vraie aventure, ça se passe dans la tête (ça c’est une phrase de meuf qui a pas de thune et qui a la flemme de se lever le matin). La vraie aventure, les gars, c’est de transformer chaque petit moment du quotidien en véritable aventure. Et vous savez, c’est plutôt facile avec moi, parce que je transforme TOUT en aventure. Alors pas forcément l’aventure qui te fait rêver où tu te promènes en cheval au bord du grand canyon, mais plutôt l’aventure où tu te fais bouffer par les moustiques dans ta tente Quechua au bord de la nationale. L’aventure RELOU. C’est l’aventure quand je dois aller en voiture à un endroit où il y a seulement une route toute droite à suivre sur 50km mais que j’arrive quand même à me perdre dans la forêt. C’est l’aventure quand j’ai envie de manger un truc simple, genre des pâtes, mais qu’il me faut du parmigiano reggiano, du poivre à steak et de la ciboulette (Oui je suis la seule personne sur terre à mettre de la ciboulette dans mes pâtes) (et si j’étais la seule personne sur terre à avoir compris ce qu’était le vrai bonheur, hein ?) C’est l’aventure quand je fais venir mes parents pour m’aider à déménager mais qu’en réalité il va falloir aussi qu’ils posent du papier peint, qu’ils montent une verrière, qu’ils construisent une terrasse avec un jacuzzi sur le toit et qu’ils m’emmènent faire un tour de poney dans la même journée (Je peux rêver un peu ou pas ?). C’est l’aventure quand je décide que putain, on vit qu’une fois, et que franchement, vivre, c’est quand même le truc le plus cool de la terre (non mais rigolez, mais avec phrases comme ça, j’ai quand même eu 16 en philo au bac hein) (Vous voulez même tout savoir ? J’avais pris le commentaire de texte sur Nietzsche et j’avais quand même conclu ma dissertation par « Trop de morale tue la morale » et le mec m’a mis 16 quoi !) (Je pense qu’à mon avis il a juste pas lu ma copie jusqu’au bout, il a dû mourir avant, et dans sa lente agonie son stylo plume a voulu se suicider aussi et en tombant, il a tracé le chiffre 16…) (Des questions ?)

Allez les gars, bisous, et rassurez-vous, je ne suis pas folle.

Allez lire aussi...

Les articles populaires

2 Comments

  1. 16 en philo ? Je m’incline 😀
    Ton article m’a beaucoup fait rire ! J’adore ton écriture, orale et direct .. 😉
    Bon courage pour ton déménagement !

    1. Clarisse says:

      oui j’avais une passion de foliiiie pour la Philo!!!
      Merci pour ton commentaire 🙂 des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *