Holaaaaaaa les gars,

Voici une de mes résolutions 2019 : poster mes articles voyage au fur et à mesure et ne pas attendre trois ans que la destination en question ait été rayée de la carte par une attaque nucléaire ou autre. Ce qui me semble assez peu probable concernant l’Alpe d’Huez, MAIS BON. Si vous me suivez sur Instagram vous n’avez pas pu passer à côté de mes 36546 stories du week-end dernier ! J’ai eu envie de vous faire un vrai article complet et détaillé pour vous présenter cette destination autrement. Les raccourcis sont faciles la plupart du temps, dans la tête des gens : aller à la montagne l’hiver = FAIRE DU SKI. Ca se tient comme raisonnement hein sauf que la montagne l’hiver, y a plein d’autres trucs à faire (manger des raclettes) et on peut tout à fait profiter de la montagne sans skier (manger des raclettes). Car oui, sur terre, (manger des raclettes) il y a des gens qui :

  • N’aiment pas skier, chacun son truc après tout
  • Ne peuvent pas skier pour diverses raisons médicales ou personnelles
  • Sont des Pierre Richard comme moi : qui peuvent skier et qui aiment skier mais qui sont de véritables dangers publics et qui passent plus de temps le cul dans la neige à essayer de se relever sans glisser qu’à skier.

(POUR ZAPPER TOUT LE BLABLA ET POUR ACCEDER DIRECTEMENT AUX INFOS PRATIQUES, RDV PLUS BAS)

Qu’à cela ne tienne ! J’ai testé pour vous : un week-end de folie à l’Alpe d’Huez en amoureux sans l’ombre d’un ski à nos pieds. En gros, depuis 29 ans, moi, la montagne, ça a toujours été mon truc, mais l’été. On y allait tous les étés avec mes sœurs et mes parents et j’ai perpétué la tradition quand je suis devenue adulte (pratique, c’était pas cher). Je me disais comme tout le monde que l’hiver, sans skier, ça servait à rien. Puis un jour, je me suis mise à skier et j’ai adoré ça. Sauf que, dès qu’il s’agit de se déplacer dans l’espace et d’avoir des gestes coordonnés, ba y’a plus personne. Je sais même pas comment j’ai fait pour apprendre à marcher dans la vie en fait. J’ai beaucoup skié il y a deux ans quand je m’y suis mise puis avec le temps, entre deux saisons, j’ai beaucoup repensé à toutes mes gamelles et mes coups de stress et je me suis mise à un peu trop appréhender et je ne suis plus remontée sur des skis. Du coup, je découvre maintenant la montagne l’hiver, l’été, l’automne, le printemps (ouf, y a que 4 saisons sinon cette phrase aurait été terriblement longue) et je l’aime à tout moment de l’année.

** Informations pratiques à la fin de l’article**

Les activités à faire l’hiver à la montagne quand tu ne skies pas

Si vous aimez skier, vous allez être servi sur place : le domaine est dingue. Dans le cas inverse, vous allez kiffer aussi et pouvoir découvrir la station autrement. Patrick (faudrait trouver une version du surnom Patrick spécial hiver !! ) qui avait l’habitude d’aller à la montagne l’hiver uniquement pour skier (et picoler…)(pardon) a été totalement conquis par cet autre aspect qu’il a pu découvrir de l’Alpe d’Huez. Concernant les activités que nous avons pu tester sur place, voici un petit récap (tout est encore visible dans ma story « Ski » à la une sur Instagram) (qui porte très mal son nom d’ailleurs…)

  • La luge sur rails 4 saisons avec réalité virtuelle : une activité sympa à réaliser avec petits et grands, été comme hiver (COUVRE TOI LE COU L’HIVER, COMME DIRAIT MA MERE) (Notez la rime). La descente se fait à deux, sur une grande piste située au pied du domaine skiable. Vous pouvez la faire avec ou sans casque : dans tous les cas, l’un des deux n’a pas de casque pour pouvoir freiner et accélérer. Et rassurer l’autre en lui disant que non, en vrai, il n’y a pas de vache, de mouton et de tronc d’arbre en train de traverser la piste. C’est Patrick qui a fait le premier tour avec le casque et je me foutais tellement de sa gueule vu ses réactions. Ba quand ça a été mon tour, j’ai compris hein. Les sensations sont complètement modifiées, c’est dingue. T’as l’impression que la luge tourne sur elle-même dans tous sens à toute vitesse. Cliquez ici pour en savoir plus.

  • Survol de la station en avion : L A F O L I E !!! Quand j’ai vu cette activité dans notre programme le dimanche à 9h, pour la première fois de ma vie, ba j’étais contente à l’idée de me lever tôt. Patrick me disait « ouais euh je t’avoue que j’appréhende un peu ça bouge beaucoup les petits avions c’est un peu flippant parfois tu vas voir ». Je me disais « ohlala Patrick mais que tu es chochotte c’est fou ça ». Au premier trou d’air j’ai bondi sur mon siège et j’ai planté mes ongles dans le bras du pilote. Je me suis dit « Ok, autant Patrick exagère quand il a un rhume et qu’il dit qu’il va mourir, autant là, il avait raison, ça fait bizarre ». Heureusement, notre pilote était hyper sympa et rassurant et nous a fait vivre un vrai rêve pendant vingt minutes. Les montagnes vues depuis le dessus des nuages le dimanche au petit matin, les gars, je peux vous le dire : c’est à faire une fois dans sa vie. Même deux, tiens, on y retourne quand ? Cliquez ici pour en savoir plus.
  • Grotte de glace : Chaque hiver, la grotte de glace est reconstruite à 2300 mètres et des artistes viennent du monde entier pour la sculpter en seulement une semaine… UNE SEMAINE ! Moi en une semaine j’arrive même pas à recoudre un bouton alors sculpter une grotte… Une expérience assez chouette à faire et puis, c’est l’occasion aussi de prendre le télécabine pour se rendre à 2300 mètres. A cette altitude, tu as juste une vue de dingue et tu vois une mer de nuages en contre-bas. Oui, ci-dessous, c’est pas de la neige au milieu, ce sont des nuages. CA VOUS EN BOUCHE UN COIN HEIN ! Cliquez ici pour en savoir plus.

  • Folie douce : Y’a pas que les skieurs qui ont droit au réconfort après l’effort. La Folie Douce est accessible pour les piétons, en un petit coup de télésiège. Si vous ne connaissez pas le concept, c’est tout simplement une heure de folie douce entre 15h30 et 16h30. Le rendez-vous incontournable de la station où tout le monde danse sur les tables pendant une heure, dans une ambiance survoltée mais bon enfant. Cliquez ici pour en savoir plus.

  • Randonnée pédestre : Soyez pas une cassos comme moi et équipez-vous par contre. La randonnée pédestre en boots Zara, c’est sympa, mais ça glisse. Avec Patrick nous avons pris le télécabine pour monter et emprunter les sentiers balisés pour les piétons et le ski de fond. Pratique : tu te fais pas écraser par un mec qui arrive à toute berzingue en ski (à toute berzingue… tape dans tes mains si t’as pas entendu cette expression depuis 1995…). Le dimanche midi nous avons donc fait une petite marche dans la neige pour nous rendre au Chalet du Lac Besson. Comme son nom l’indique, c’est un chalet restaurant au bord d’un lac gelé, de toute beautéééééé. Cliquez ici pour en savoir plus.

De nombreuses autres activités sont possibles mais en deux jours, pas eu le temps de tout tester malheureusement mais ce n’est que partie remise. Voici quelques idées des jolies choses que vous pouvez faire :

  • Piscine extérieure chauffée été comme hiver
  • Patinoire à ciel ouvert
  • Chien de traîneaux (MON REVE !!!)
  • Promenades en raquette
  • Activité de glisse alternative
  • Ski Jöering ( ski tracté par un cheval)
  • Alpinisme hivernal
  • Avion, parapente, hélico…
  • Motoneige, conduite sur glace

Sans oublier le cinéma, la bibliothèque, le musée ou encore la salle de musculation… Pour le coup nous avions aussi la chance d’avoir un super SPA dans notre hôtel. Et évidemment, les nombreux restos et bars de montagne font partie du kiff du séjour !!! Rien de mieux au monde que de s’enfiler une bonne grosse raclette entre deux promenades en raquette 😊 Bref, je vous cache pas que j’ai déjà hâte d’y retourner et de tester de nouvelles activités.

Notre hôtel pendant le séjour : le DariaiNor

Nous avons séjourné à l’hôtel ***** DariaiNor qui vient tout juste d’ouvrir ses portes. Construit en seulement un an et demi, l’hôtel abrite deux restaurants (dont un gastro) et un SPA. Ce qui est vraiment cool : il y a des œufs juste à la sortie de l’hôtel pour aller directement en bas des pistes ou en centre-ville. L’hôtel est assez moderne et design mais avec toujours quelques touches qui rappellent la montagne. On s’y sent vraiment comme dans un cocon !

Sur place, nous avons eu la chance de tester le restaurant la Table du Daria. Nous avons mangé dans la partie bar, très cosy et chaleureuse. Je vous avoue que j’ai pas pu résister à la tartiflette, qui était une vraie tuerie. Servie généreusement et très bien présentée (photos à l’appui !!!). Le séjour a très bien débuté, forcément !!!! Le soir, non contents de s’être déjà englouti 1500 calories le midi, nous avons dîné au restaurant gastro de l’hôtel : l’Améthyste. Je vous avoue que je ne fais pas souvent de gastros car j’ai un problème : j’aime rien. Et j’ai peur des fruits de mer. Dans les gastros, toujours compliqué, il y a toujours un morceau d’écrevisse ou une éclaboussure de homard qui traîne quelque part. J’ai annoncé la couleur gentiment au serveur en arrivant, qui a pu me modifier les plats prévus dans le menu et les adapter. Soulagée !!! J’ai été ravie de redécouvrir des légumes et des saveurs que je n’avais pas l’habitude de manger. Avec Patrick, on a pris le menu 6 plats. Mais en vrai, au début, il faut compter en plus le petit amuse-bouche et à la fin, les mignardises. DONC ON MANGE BIEN HEIN !!! J’ai tout pris en photo tellement le dressage était beau (la meuf utilise des termes techniques, ouais ouais) et je garde un très bon souvenir de ce moment. Généralement quand je vais à la montagne, c’est une bonne grosse raclette de bourrin le soir sur une bonne grosse table en bois mais je vous avoue que ça fait du bien aussi de se retrouver en amoureux dans une ambiance feutrée et calme. Le service était top, tous les plats s’enchaînaient bien et on a manqué de rien pendant tout le dîner. Prochaine fois, on tente le menu 9 plats, allez !!!

L’Alpe d’Huez, infos pratiques

La petite histoire

L’Alpe d’Huez est connue pour ses 21 virages légendaires qui font que t’es content quand t’as une boîte auto. J’ai pas compté mais effectivement, on peut dire que ça tourne et que ça grimpe.

On la surnomme « L’île au soleil ». Là aussi, je confirme que sur le trajet, pendant les virages, on a été pris dans des gros nuages gris et on a commencé à se dire que le week-end allait être bien morose. Puis, en arrivant au bout des virages, on arrive finalement totalement au-dessus des nuages (comme vous pouvez le voir sur les photos) sous un ciel bleu et un soleil de folie. La station porte bien son nom !!

Comment s’y rendre ?

  • En TGV : se rendre à la gare de Grenoble et prendre une navette (moins de 5h au total depuis Paris)
  • En voiture : à seulement 164km de Lyon, 290km de Marseille et 63km de Grenoble.
  • Depuis Lyon, nous avons mis 2h15. (bon, j’avoue, moins de 2h, quand c’est ton mec qui conduit et que les limitations de vitesse : BALLEC !) (à ne pas reproduire à la maison bien sûr, moi je respecte toujours les limitations de vitesse).

Présentation de la station

La station est située à 1860 mètres d’altitude et le point culminant, à 3330m : c’est le Pic Blanc, accessible en télécabine (ou en AVIOOOOOON !!!).

Elle s’étend sur 10 000 hectares dont 840 skiables (ça va les gars, vous allez pas vous rentrer dedans normalement). Pour les skieurs : 111 pistes balisées et 70 itinéraires hors-piste. La fameuse piste noire mythique, la Sarenne, fait 16km (mais vous avez bien compris que je l’ai pas testée pour vous hein).

Où loger ?

Dans l’un des 17 hôtels disponibles dans la station de 2 étoiles à 5 étoiles, pour tous les budgets. Je vous ai présenté plus haut celui où j’ai pu séjourner mais il y a plein d’autres possibilités : n’hésitez pas à vous rapprocher de l’office du tourisme pour être guidé et trouver l’établissement qui répondra à vos attentes.

Périodes pour s’y rendre ?

Eté comme hiver ! La station de l’Alpe d’Huez a l’avantage d’être aussi très animée l’été. Pour les amateurs de montagne verdoyante, de détente, de sport, de promenades et de nature (ET DE RACLETTE) c’est le spot idéal. Si j’ai la chance d’y aller cet été je vous raconterai tout ça en détail.

Evènementiel

Un calendrier de folie pour jamais s’ennuyer. J’ai appris notamment ce week-end que la station accueillait le festival Tomorrowland version hiver pour la première fois en 2019. Autant vous dire que tout est complet mais je compte bien booker mes billets pour l’année prochaine en tout cas ! Les évènements sont multiples : l’Alpe d’Huez accueille le festival international du film de comédie en Isère, le festival de la BD, de nombreuses compétitions sportives et aussi le championnat de France de BBQ (si j’avais su plus tôt que le barbecue était un sport olympique, j’aurais opéré une reconversion bien plus tôt…JE SUS DEG !).

L’alpe d’Huez sur les réseaux sociaux

Instagram

Facebook

Site internet

Twitter

Youtube