Lifestyle

100 FILMS A VOIR ET REVOIR

Quand j’ai eu cette idée d’article, je me suis d’abord dit “Sérieux ? Est-ce que je vais trouver 100 films à mettre ?” puis après ça s’est plutôt transformé en “Mais comment je vais réussir à me limiter à 100 films ?“.

Des films, les gars, j’en ai bouffés dans ma vie. Des cassettes vidéos, des DVDs, des Blu-Ray, des films que tu téléchargeais sur Kazaa et eMule en 14 heures, des films en streaming, des films sur Canal + VOD, Orange VOD, Netflix, OCS, des films entre potes, des films au cinéma, tout simplement.

Bref, il y a certains films qui ont transformé ma vie, d’autres qui ont égayé une journée, une soirée, un moment, certains qui m’ont ouvert les yeux, d’autres qui ne m’ont fait ni chaud ni froid. Un film, pour moi, ce n’est pas qu’une histoire, c’est aussi un souvenir précieux. Pour chaque film, je me rappelle du premier endroit où je l’ai vu, avec qui, et parfois même, ce que je mangeais.

J’ai décidé de vous compiler cent films qui m’ont touchée, d’une façon ou d’une autre. J’aurais mille choses à vous raconter sur chacun d’entre eux, mais je dois me restreindre à seulement quelques lignes.

J’espère pouvoir vous en faire découvrir ou redécouvrir certains. Pour les regarder, les possibilités sont multiples : streaming, VOD sur votre box, Netflix et OCS pour certains… J’en oublie certainement, et peut-être que je mettrais cette liste à jour au fur et à mesure qu’ils me reviendront en tête, promis. N’hésitez pas à en partager d’autres en commentaires, que je pourrais également ajouter.

PS : je les numérote juste pour atteindre le numéro 100 mais il n’y a pas de classement, je les écris juste au fur et à mesure qu’ils me viennent à l’esprit.

1 – American History X

Ok, j’ai dit que c’était pas un classement, mais American History X ça reste clairement mon film préféré. Le seul film que j’ai regardé deux fois de suite la première fois que je l’ai vu, tellement il m’a foutu une claque dans la gueule. J’avais enregistré les dialogues sur une cassette audio et je les écoutais en boucle dans mon walkman. Ce film raconte la descente aux enfers de Derek et Danny, deux frères qui se retrouvent embarqués dans un groupuscule d’extrême droite.

2 – Last Days

Comme avec tous les films de Gus Van Sant, faut pas trop être un énervé du cerveau hein. C’est lent, c’est calme, c’est Gus. Ce film c’est surtout une belle poésie qui retrace les derniers jours de la vie de Kurt Cobain, joué par le merveilleux Michael Pitt (qui s’avère être aussi un excellent chanteur que j’ai pu découvrir grâce à ce film).

3 – Requiem for a dream

Tapez dans vos mains si la bande originale de ce film résonne en vous depuis toujours. Du grand Darren Aronofsky, ce réalisateur complètement fou qui n’a jamais quitté mon esprit. Requiem for a dream, il faut le voir pour y croire. Le rythme de ce film, la façon de filmer, la BO, les acteurs, la montée en puissance jusqu’à l’explosion à la fin…tout est fait pour qu’on soit complètement pendu à sa TV et aussi accroc au film que Harry, le héros joué par Jared Leto, est accroc à l’héroïne. Évidemment, étant amoureuse de Jared Leto depuis la série Angela, 15 ans, je dois avouer que ça joue aussi en la faveur de ce film.

4 – Interstellar

C’est l’un de mes films préférés de tous les temps. Pourtant très long, je crois qu’il dure plus de trois heures. Mais bordel, en trois heures, on fait le tour du cosmos, les gars. On se retrouve face à un parallèle entre la Terre à bout de souffle, vue du fin fond d’une campagne américaine, et la conquête de l’espace pour trouver une nouvelle planète habitable. Tout ça avec un Matthew McConaughey époustouflant et des intrigues scientifiques complètement troublantes autour de la distorsion du temps ou encore des trous noirs. Ce film retourne le cerveau et les tripes dans tous les sens, en jouant à la fois sur le coeur et la raison.

5 – Trainspotting

Je sais pas pourquoi mais à quinze ans j’étais vraiment passionnée par tous les films qui parlaient de drogues. On suit ici les aventures complètement loufoques (j’ai pas trouvé de meilleur mot) d’une bande de potes accrocs à l’héroïne.

6 – Her

Un petit Joaquin Phenix comme on les aime ! (vous aussi vous avez cru pendant longtemps que c’était JoaquiM ?). Ce film est troublant mais si prenant. Theodore, le personnage principal, a du mal à se remettre d’une rupture et installe un programme très avancé d’intelligence artificielle sur son ordinateur. En apprenant à faire sa connaissance, il en tombe amoureux et on suit tout au long du film cette relation, à mi-chemin entre l’imaginaire et le réel.

7 – La classe américaine

Bon là c’est plus qu’un film, c’est une philosophie de vie. La classe américaine, c’est un montage de plein d’extraits de films cultes Warner Bros. Le tout est doublé en français avec une nouvelle intrigue totalement insensée, et avec un seul but : faire rire. Ce film n’a aucun sens, clairement, mais chaque réplique est tellement culte pour les adeptes, qu’on pourrait passer des soirées entières à se les dire les uns aux autres et à glousser comme des baleines. Monde de merde…

8 – Lord of War

Une vraie pépite avec Jared Leto qui nous emmène au coeur d’un immense trafic d’armes. Vu pour la première fois au cinéma sur les Champs Élysées avec ma meilleure amie de l’époque, son mec et un de ses potes qui s’appelait Tony et qui était très grand. Je vous jure, j’ai des souvenirs flippants.

9 – Into the wild

Un petit joyau réalisé par un joyau (Sean Penn), qui raconte l’histoire vraie de Christopher, qui décide de tout plaquer et de prendre la route seul pour l’Alaska. Ce film nous transporte depuis notre canapé jusque dans les immenses plaines de l’Alaska et nous fait vivre l’épopée émouvante et touchante de Christopher, au gré de ses rencontres et des kilomètres avalés en van.

9 bis – Orange Mécanique

(On m’a informée après la publication que j’avais mis deux numéros 9 dans mon article. Pas le coeur de choisir entre Orange Mécanique et Into The Wild, et pas envie de transformer mon top 100 en top 101. Alors voilà, je triche).

Ma passion pour Orange Mécanique a commencé avec la lecture du livre originel d’Anthony Burgess, dont est adapté le film de Kubrick. C’est bien plus qu’un livre, c’est tout un langage totalement inventé par l’auteur. On plonge ici dans l’univers d’Alex et de ses “drougs”, qui sèment la terreur et la violence dans la ville, sur fond de musique classique enivrante. Clairement, le film est explosif et ne laisse aucun répit, mais de toute façon, on ne regarde pas du Kubrick pour se détendre la nouille hein (ok, sauf l’odyssée de l’espace…). Si la 9ème symphonie de Beethoven vous fait vibrer autant qu’elle me hérisse le poil, vous trouverez votre salut dans ce film et dans l’univers d’Alex DeLarge.

10 – Kids

Le premier long-métrage de Larry Clark, mon réalisateur fétiche lorsque j’étais ado. Sans surprises, ça tourne autour de l’adolescence, du sexe, des drogues mais aussi d’un sujet fort et nécessaire : le sida. ll y a un message derrière, c’est pas juste pour montrer des adolescents qui se la donnent grave.

11 – Fight Club

Quooooooi ? T’as pas vu Fight Club ? NON MAIS FAUT ABSOLUMENT QUE TU REGARDES FIGHT CLUB. Je sors cette phrase dans la vie pour à peu près tous les titres de cette liste. Mais ce que je peux vous dire, c’est que la règle n°1, c’est qu’on ne parle JAMAIS du Fight Club.

12 – Dead Man Walking

J’ai regardé ce film en cours d’anglais au lycée. Quand j’y pense, c’est quand même le bon plan pour les profs de te faire regarder un film par semaine hein, PAS CONS LES GARS ! Ma grande admiration pour Sean Penn est née avec ce film, dans les couloirs de la mort…

13 – Snatch

Tu sais que t’as vu Snatch si t’as déjà essayé soixante mille fois d’imiter l’accent de Brad Pitt dedans. Si vous voulez voir Bradou comme vous ne l’avez jamais vu, c’est le moment ! Ce film est improbable et vous savez quoi ? Il va avoir 20 ans le 15 Novembre. Best occasion pour le ressortir, non ?

14 – The We and the I

Je déteste autant Gondry que je l’aime. Mais là, avec ce film, je l’ai aimé. Un huis clos dans un bus scolaire dans le Bronx, on n’y pense pas assez, mais c’est un film aussi surprenant que prenant.

15 – Parasite

C’est clairement le meilleur film que j’ai vu ces derniers temps. PALME 2020 LES GARS ! Le scénario est dingue et passe subtilement de la comédie au drame, et inversement, sans même que t’aies le temps de t’en rendre compte. Ok, la fin est un peu prévisible, mais bon, dans Titanic aussi et ça empêche pas pour autant de kiffer. Est-ce que je viens de faire cette comparaison toute pourrie ? Parfaitement !

16 – La ligne verte

Oui Patron ! J’adore parce que je vous cite un peu partout des répliques des films mais si vous les avez pas vus, forcément, vous pouvez pas comprendre. On est dans les couloirs de la mort, mon endroit préféré du cinéma (ouais je suis une meuf joviale). On est avec Tom Hanks et avec un gros gabarit accusé d’avoir tué et violé deux petites filles. Je vous jure, on s’éclate.

17 – À perdre la raison

Quitte à continuer dans le glauque, ce film est une adaptation d’un fait divers bien sympa : une mère de famille qui a tué ses cinq enfants. La question que tout le monde se pose : comment peut-on arriver là ? C’est ce que le film tente d’expliquer, avec génie, et avec Tahar Rahim et Émilie Dequenne.

18 – Shutter Island

Un petit Scorsese pour la route. Quand on arrive sur Shutter Island avec Leonardo Di Caprio, on sait vraiment pas à quoi s’attendre. C’est un film qui prend tout son sens quand on le regarde une deuxième fois. En vrai, il faut connaître la fin pour mieux comprendre tous les détails semés tout au long du film. Mais dès la première vision, en tout cas, on est plongés dans l’atmosphère incroyable !

19 – Edward aux mains d’argent

J’appelle Tim Burton à la barre ! Un coeur pour aimer, un cerveau pour comprendre, mais Edward est une création inachevée qui se retrouve avec des ciseaux et des lames à la place des mains. Pratique quand on est coiffeur, mais ce n’est pas son cas.

20 – The Truman show

À quel point ce film est flippant quand on sait qu’il est sorti en 1998 et quand on voit aujourd’hui les Marseillais à la TV ? The Truman Show c’est un vrai Jim Carrey comme on l’aime, dans un film totalement en avance, qui avait bien anticipé qu’on deviendrait tous des panneaux publicitaires géants.

21 – Un monde meilleur

C’est notre souhait le plus cher à tous, n’est-ce pas ? Le petit gars qu’on a adoré dans Sixième Sens se retrouve dans ce film investi d’une mission pas banale : trouver une solution pour rendre le monde meilleur à son échelle. Est-ce qu’on chiale pendant tout le film ? Spoiler alert : OUI.

22 – Un prophète

Je sais pas ce que j’ai manqué dans ma vie mais je suis passionnée par les films qui se passent en taule. Et par Tahar Rahim aussi, qui débarque en prison sans savoir lire ni écrire et qui se retrouve rapidement aux mains d’un groupe de prisonniers corses.

23 – Mauvaises fréquentations

Bon ok ce film est pas très bien noté mais je l’ai tellement attendu quand j’étais jeune. Je vous jure, quand il est sorti, c’était le plus beau jour de ma vie. Il faut dire que j’étais assez fan de Lene Marlin (la BO du film) et que j’ai découvert dans ce film Robinson Stévenin, issu d’une belle lignée d’acteurs. C’est une histoire de coeur brisé qu’on aime regarder en mangeant du chocolat sous un plaid quand il pleut.

24 – L’effrontée

Je l’ai revu il y a pas longtemps parce que je crois qu’il vient d’être ajouté sur Netflix. Je vous explique même pas combien de fois j’ai vu ce film quand j’étais petite. Le tout premier de Charlotte Gainsbourg ! Je vous l’ai mis ici parce que même si c’est pas un chef d’oeuvre, il fait du bien au moral et les nostalgiques en savoureront chaque seconde.

25 – Get Out

Ça fait partie des films dont on ne peut pas raconter l’intrigue car sinon, on en dit trop. Disons qu’on se retrouve à accompagner un jeune homme dans sa belle famille et à découvrir en même temps que lui à quel point il se déroule des choses…flippantes.

26 – The Patriot

Est-ce que ce film est dans ce top parce qu’il y a Mel Gibson dedans et Heath Ledger ? Tout à fait.

27 – Die Hard 3 (Une journée en enfer)

Je précise le 3, oui oui. J’ai pas aimé les autres, mais celui-là, vraiment…il est puissant ! Bruce Willis est traqué par un psychopathe qui lui fait résoudre des énigmes et réaliser des défis dans tout New York pour éviter que des bombes n’explosent…

28 – La famille Adams

Grand chef d’oeuvre de mon enfance, on connaît toutes les répliques par coeur avec ma soeur. Il y a peu de films qui nous ont autant fait rire, vraiment, que ce soit le 1 ou le 2… D’ailleurs, je crois qu’on a une large préférence pour le 2, quand les enfants sont envoyés par Debby…en camp de vacances ! CANOE, CANOE, CANOE !!!

29 – Sixième Sens

Je vois des gens qui sont morts” Voici comment vous plonger directement dans l’atmosphère si particulière de ce film qui vous emmènera exactement là où vous ne vous y attendez PAS DU TOUT.

30 – Le pianiste

Immersion au coeur du ghetto de Varsovie pendant la seconde guerre mondiale… on découvre avec ce chef d’oeuvre le don d’un célèbre pianiste qui va recevoir l’aide d’un officier allemand, séduit par sa musique.

31 – Battle Royale

Avant Hunger Games, BIEN AVANT HUNGER GAMES, il y avait… Battle Royale. Des élèves de collège amenés sur une île pour jouer à un super jeu tous ensemble : s’entretuer. Un seul vainqueur. Bisous.

32 – Entretien avec un vampire

Tom Cruise et Brad Pitt à l’écran, en vampires, on est pas mal non ? Une belle adaptation du livre magnifique d’Anne Rice, qui nous plonge dans l’univers fantasmagorique (j’ai toujours rêvé d’utiliser ce mot-là dans un article) des vampires…

33 – Sleepers

Robert De Niro, Dustin Hoffman, Kevin Bacon : que du lourd. On se retrouve ici dans une maison de redressement où sont envoyés 4 jeunes d’un quartier populaire dans les années 60. Un épisode de leur vie marqué par la présence d’un gardien sadique…

34 – Le péril jeune

Le tout premier film avec Romain Duris, celui qui a révélé son rire qui fait tant viiiiiibrer. Klapisch nous embarque dans les souvenirs de lycée d’une bande d’amis qui se retrouvent suite à la mort de l’un des leurs.

35 – Dirty Dancing

J’ai tellement été marquée par mes amourettes de vacances. Vraiment. Enfin, c’était que dans un sens hein vu que la plupart du temps les mecs en question connaissaient même pas mon prénom. Mais voilà, ce film fait écho en moi à ces rencontres de vacances, fugaces et volatiles, qui transforment votre vie pour toujours. En tout cas, Dirty Dancing me fera vibrer pour toujours.

36 – Ghost

Bon forcément, c’est facile, en pensant à Dirty Dancing, j’ai pensé à Ghost. La scène de la poterie, tout ça. Tellement de beauté et d’amour dans ce film. Tiens, j’ai envie de le revoir ce soir.

37 – Blessures secrètes

Vous avez remarqué à quel point j’ai tendance à dénicher tous les premiers films improbables des acteurs les plus connus au monde ? Ba là, c’est l’un des premiers longs-métrages dans lequel joue notre copain Leo ! Et aux côtés de De Niro, histoire de bien démarrer sa carrière…

38 – Les rivières pourpres

Oui je suis vraiment en train de déterrer, sans pression, des films oubliés depuis 20 ans. Cassel et Reno, by Kassovitz, à l’écran, ça mérite de revenir sur le devant de la scène pendant ce confinement.

39 – Thirteen

Il en faut pour toutes les cibles ! Thirteen est un film qui m’a beaucoup parlé quand j’étais ado et rebelle. Je me suis reconnue, et c’est assez flippant, dans beaucoup de passages et je crois qu’il m’a aidé à prendre du recul. Aujourd’hui, j’ai plaisir à le revoir pour me remémorer cette période spéciale de ma vie.

40 – La plage

J’étais surprise de voir ce film pas très bien noté sur AlloCiné alors que dans mon coeur, il est tellement mythique. Les décors, l’ambiance, les acteurs, la bande originale, l’insouciance : ce film me transporte à chaque fois.

41 – Un homme idéal

J’ai regardé ce film très récemment sans vraie conviction, juste parce que j’aime Pierre Niney et parce que je suis une auteur ratée, comme lui dans le film. Et puis, à un moment, le film PART EN DELIRE TOTAL, alors que toi, tu t’attendais à un petit téléfilm de 13h sur M6, avec une morale pourrie et une histoire d’amour à la con. J’ai adoré être surprise tout au long du film.

42 – Le premier jour du reste de ta vie

La chanson Perfect Day de Lou Reed n’a jamais aussi bien trouvé sa place dans un film. J’en ai la chair de poule, vraiment. Les personnages sont captivants et nous embarquent dans des journées qui ont marqué leur vie et leur famille à tout jamais.

43 – The Magdalene Sisters

HE IS NOT A MAN OF GOD ! HE IS NOT A MAN OF GOD ! Retour dans les années 60 dans un couvent où l’on va suivre le quotidien de jeunes filles aux caractères et aux histoires bien différents, mais toutes unies par la même nouvelle routine : la prière et le travail. SAUF QUE. IL SE PASSE DES TRUUUUUUCS QUI BREAKENT LA ROUTINE, FORCEMENT !

44 – Hook

En route pour le pays imaginaire avec Robin Williams, Dustin Hoffman et Julia Roberts. Sérieusement, c’est pas le meilleur film de notre enfance ça ? Je rêvais tellement de faire partie des enfants perdus et que Ruffio soit mon chef. La première fois que je l’ai vu, je savais même pas ce que ça voulait dire le mot “avocat” (le métier de Peter dans le film). Autant vous dire que j’ai été traumatisée par la boîte à bobos.

45 – Las Vegas Parano

Je me suis forgée une drôle d’image de Las Vegas (et du LSD) après avoir vu ce film. Clairement, c’est le film le plus délirant qui puisse exister et Johnny Depp est absolument merveilleux, on sent que le type a pas mal fumé de moquette dans sa vie quand même.

46 – Les trois frères

Je voulais pas trop tomber dans les multiples films français comiques historiques sinon clairement ce top allait être un top 1000. Mais ce film pour moi surpasse clairement tout. Ça surpasse Les Bronzés, ça surpasse les Visiteurs, c’est au-dessus, c’est tout.

47 – Jumanji

Y a quand même beaucoup de Robin Williams dans cette liste. C’est le héros de notre enfance, que voulez-vous. Dans la jungle tu attendras, un cinq ou un sept te délivrera…

48 – Avatar

Moi aussi parfois je suis en mode “nianianiania trop commercial ce film” mais bon même si Avatar est une super production en mode gros box office, signée par James Cameron, j’ai vraiment adoré cet univers, cette histoire, ces décors, ces personnages.

49 – Inglorious Basterds

Y a un truc fou avec ce film, c’est que Tarantino et Mélanie Laurent, je sais pas si je les déteste ou si je les adore, c’est bizarre. Mais en tout cas, ce film, c’est sûr, je l’ai adoré. Ça fait du bien de voir un peu des nazis se faire dégommer la gueule. Non, en vrai, Mélanie Laurent, je crois que je l’adore puisque j’ai vu tous ses films mille fois.

50 – Slumdog Millionaire

Ce film est merveilleux. Comment un jeune homme qui vient d’un bidonville de Mumbai se retrouve à participer à la version indienne de “Qui veut gagner des millions ?” et à répondre juste à toutes les questions ? VOUS LE SAUREZ BIENTÔT.

51 – La cité de Dieu

Rio de Janeiro. Les favelas. Un gosse qui rêve de prendre le pouvoir. Une histoire puissante et crue à la fois, livrée comme un documentaire. Une belle expérience, les gars.

52 – Split

L’histoire (vraie) d’un type qui a 23 personnalités qui cohabitent en lui et qu’il révèle au fur et à mesure du film, auprès des trois adolescents qu’il a kidnappés. Bon, faut pas regarder ça seul le soir hein.

53 – Twelve years a slave

VU AU CINÉMA DE LA PART-DIEU, TOUTE SEULE. Bon ok, j’arrête. Je fais peur. On suit dans ce film un jeune homme enlevé et vendu comme esclave, qui se bat pour rester en vie. Ça fout une claque dans la gueule, à en perdre ses pop-corns.

54 – Hotel Rwanda

Histoire de rester dans un registre très jovial, cap sur le génocide rwandais et sur l’histoire de Paul, un hôtelier qui a sauvé des milliers de personnes.

55 – Le Terminal

En écrivant cet article, j’ai été surprise de découvrir que ce film était de Spielberg. Comme quoi le gars aura fait tous les registres ! Cette histoire est assez improbable, c’est pour ça que j’ai aimé ce film. C’est l’histoire de Victor qui se retrouve coincé à vie dans un aéroport parce que lorsqu’il est en transit vers les États-Unis, son pays en guerre disparaît et il devient apatride. On imagine pas à quel point on peut s’éclater dans un aéroport…

56 – Peut-être

Je suis ravie de constater au fur et à mesure de la rédaction de cet article que mes films adorés sont hyper mal notés sur AlloCiné. Bon. Là, je comprends pas. Ce film de Klapisch avec Belmondo et Duris est juste magique. On se retrouve à voyager dans le temps dans un Paris complètement ensablé, avec un vieillard de 70 ans qui doit convaincre son père en version jeune de faire un enfant à sa femme pour qu’il vienne au monde. Est-ce que j’ai hyper mal expliqué ? OUI.

57 – Good Bye Lenin

Est-ce que vous aussi dès que vous lisez un truc qui commence par “Good Bye” vous avez la chanson de James Blunt dans la tête ? Non parce que là ça n’a absolument rien à voir. Direction Berlin à l’époque de la chute du mur (qui se trouve aussi être l’époque de ma naissance) avec une histoire assez dingue d’un fils qui souhaite protéger sa mère qui sort du coma en lui faisant croire que le mur n’est jamais tombé et que sa RDA est toujours bien présente.

58 – Pi

Un thriller signé Darren Aronofsky qui met en scène un mathématicien sur le point de faire la plus grande découverte de sa vie et de percer le mystère des marchés de change. Sauf que bon, le type va se retrouver traqué par des gens encore plus tarés que lui, et dans ces moments-là, je suis contente d’avoir fait un bac ES.

59 – Bodyguard

Un bon petit film “feel good” comme j’aime les appeler. Whitney Houston. I will always love you. Kevin Costner. Un homme viril qui représente l’autorité, une star désarmée, une love story, bref, ton dimanche soir est sauvé !

60 – Save the last dance

On continue dans la série des films qui font du bien, sans avoir vraiment de grandes prétentions. Mais après tout, est-ce qu’un film doit forcément bouleverser l’univers ? Je veux dire, un chamallow par exemple ça fait du bien mais pour autant ça casse pas trois pattes à un canard niveau gastronomie. Ba c’est pareil, Save the last dance, c’est pas du caviar, mais c’est un bon petit chamallow.

61 – Wayne’s World

On va organiser un concert, OH OUI ON VA ORGANISER UN CONCERT. Je sais pas si regarder pour la première fois Wayne’s World en 2020 et comprendre la portée de ce film est possible. Je crois que ce film, c’est soit tu l’as dans la peau depuis 1990, soit c’est mort, t’as loupé le coche. Signé un indien zarbi à moitié à poil.

62 – District 9

C’est fou parce que je me souviens que j’ai adoré ce film, alors qu’en réalité, je ne me souviens de rien. Black out. Je me souviens d’une histoire d’extraterrestres, c’est tout. Ça vous fait une belle jambe ?

63 – Comme t’y es belle

Ne me demandez pas pourquoi ce film figure dans mon top aux côtés de films avec Sean Penn et Edward Norton hein. Mais je ne sais pas, c’est mon petit pêché mignon ce film. Je l’ai vu 300 fois je crois et je ne m’en lasse jamais. Je pleure toujours. C’est vraiment ma comédie française romantique feel good. Et pour la petite histoire, c’est quand même le film le plus improbable au monde niveau association d’acteurs : il y a quand même Michèle Laroque qui se tape Rick de Walking Dead dedans…

64 – Tellement proches

Idem. Ma deuxième comédie française préférée, vue et revue à l’infini. Parce que parfois, on a juste envie de relâcher la pression et pas forcément de regarder un film d’auteur perché qui a obtenu 48 palmes d’or au Festival de Cannes.

65 – Blow

Dans la série film avec un bon mix de tout ce que j’aime : Johnny Depp, de la tune, de la drogue, du sexe. BADGIRL FOREVER !

66 – Love Actually

Voilà, les gars, j’ai mes faiblesses. Et clairement, Love Actually en fait partie. Ce film me fait fondre. Comme probablement tous les films avec Hugh Grant. Et breaking news : il y a aussi Rick de Walking Dead dans ce film, c’est fou !

67 – Coup de foudre à Notting Hill

Parce qu’un film à l’eau de rose en appelle un autre… encore une merveille avec Hugh Grant et la sublime Julia Roberts. J’en ai les poils qui frissonnent rien que de penser à la musique “SHEEEEEEEE MAY BE THE REASON I SURVIIIIIIVE LALALALALALALA”. Bref, incontournable.

68 – 28 jours plus tard

Tu veux du zombie ? T’AURAS DU ZOMBIE. Mon dieu, mais je me rends compte que ce film est encore un film de Danny Boyle et que sans même le savoir, bah en fait, j’adore Danny Boyle.

69 – À la recherche du bonheur

Je pouvais pas faire un top sans film avec Will Smith. Ça aurait été comme faire un gâteau sans sucre. Will Smith, perso, je l’ai connu quand il était chanteur. J’étais tellement fan de lui. Remember son album BIG WILLIE STYLE ! Mais en tant qu’acteur, c’est une merveille aussi ce mec.

70 – La rançon

Ça fait partie de mes films d’enfance adorés, bien qu’avec le recul, ce film n’a rien de ouf. Avec ma soeur, on a focalisé sur une réplique qui nous a animées toute notre vie “Tu te pointes comme une fleur dans un magasin où il y a plein de flics pour acheter des céréales“. C’était ma période Mel Gibson, voilà.

71 – Esther

Ce film me fout une boule au ventre rien que d’y penser. Ça fait partie du genre de film qui est vraiment dingue la première fois puis après, quand tu sais l’embrouille, c’est moins ouf mais ça met toujours aussi mal à l’aise. Je sais pas si je suis débile mais pour moi, le twist de fin, je l’avais pas du tout vu venir.

72 – L’arbre de Noël

Je crois que c’est le film le plus vieux de ce top mais il a marqué mon enfance, terriblement. Il date de 1969 et il raconte l’histoire d’un enfant atteint d’une leucémie, qui va vivre son dernier Noël. Son père décide de réaliser tous ses rêves. BONNE AMBIANCE, ON ADORE.

73 – A star is born

Je ne l’ai vu qu’une fois au cinéma mais je crois que ce qui m’a marqué le plus, comme beaucoup, c’est la BO. En fait, j’ai plus kiffé de réécouter la BO en repensant au film que de voir le film en lui-même. Mais la raison est toute simple : j’avais envie de pisser pendant tout le film et du coup je me concentrais sur ma vessie. J’attends encore un peu pour me le refaire à la maison, avec une raclette et une vessie vide.

74 – La Vénus Noire

Un drame historique d’Abdellatif Kechiche qui raconte l’aventure tragique de Saartjie, une jeune femme qui quitte l’Afrique du Sud avec son maître et qui se retrouve exposée à Paris comme une bête de foire.

75 – Saw

Je dis bien Saw et seulement Saw. Le premier. Le seul. L’unique. Celui où à la fin quand il ferme la porte et qu’il dit “GAME OVER” t’as le coeur qui se tord dans tous les sens tellement t’avais rien vu venir. Et puis, tous les autres Saw qui ont suivi, sérieux, c’était du gore pour du gore, j’ai détesté.

76 – American Nightmare

Ce film me dérange autant qu’il me fascine. Je n’en rate aucun au cinéma. Je ne trouve pas les films vraiment dingues mais c’est l’histoire en elle-même que je trouve complètement folle. J’adore me plonger dans ce monde dystopique et flippant qui pourrait être le nôtre, malheureusement, bien plus vite qu’on ne pourrait le croire…

77 – Idiocracy

Je trouve ce film complètement avant-gardiste puisqu’il date de 2007 et qu’il raconte l’histoire d’un américain moyen qui est congelé et qui se réveille 500 ans plus tard dans une Amérique où tout le monde est devenu complètement débile et il se retrouve donc être l’homme le plus intelligent. Tiens, et il paraîtrait même que Trump serait président…

78 – Nos étoiles contraires

Jamais. Autant. Chialé. Devant. Un. Film. (à part le Roi Lion). Je suis en admiration totale devant Ansel Elgort. VRAIMENT. VRAIMENT. Et Shailene Woodley aussi, en vrai. Alors autant vous dire que ce duo claque vraiment à l’écran et que cette adaptation du livre de John Green est juste dingue. En plus, l’héroïne s’appelle Hazel, un prénom que je trouve juste magnifique et que je rêverai de pouvoir un jour donner à ma future fille (je crois que Patrick déteste).

78 – Pupille

La belle histoire, bouleversante et forte, de la rencontre entre Théo, né sous X, et Alice, qui se bat depuis dix ans pour adopter. Ai-je regardé ce film quand j’étais enceinte ? Oui. Résultat : ça va, c’était les hormones hein…

79 – Demain tout commence

Encore un film qui selon moi ne payait pas de mine sur le papier mais qui m’a vraiment vendu du rêve, de l’espoir, de l’amour. Un papa (Omar Sy) qui se retrouve plongé du jour au lendemain dans la paternité…

80 – About a Boy

Encore un peu de Hugh Grant par ici. Une belle histoire d’amitié très improbable entre un trentenaire célibataire et un jeune garçon qui est le souffre-douleur de ses camarades à l’école.

81 – Eyes Wide Shut

Coucou Kubrick, je peux pas mettre tous tes films dans cette liste, sorry, mais là, pas le choix. Pourtant selon les critiques il paraîtrait que c’est ton plus mauvais film ? C’est peut-être aussi parce que c’est le plus humain et celui qui fait le plus écho en nous, à toutes ces choses qu’on refoule en les cachant derrière un petit sourire gêné.

82 – Esprits rebelles

Un bon film old school avec Michelle Pfeiffer avec une BO de folie (Gangta’s paradise of course) que j’avais en K7 vidéo, enregistré à la TV. Un film qui m’a inspirée toute mon adolescence, tellement fort, tellement puissant, avec cette prof qui se bat pour aider ses élèves à se sortir de la merde. Ça m’a donné envie de croire en l’éducation nationale (lol).

83 – Sister Act 2

Je mets le 2 parce que clairement, faut pas déconner les gars, il est avec Lauryn Hill et c’est un trésor ce film. Je ne sais pas si mes voisins peuvent en dire autant étant donné que chaque fois que je le regarde, je me prends pour une soliste de gospel “OH HAPPY DAAAAAAYS“.

84 – Aussi profond que l’océan

Je m’égare un peu dans ce top, mais sorry, ce film m’a marquée, j’ai le droit non ? Je suis sûre qu’il va vous donner envie si je vous raconte le synopsis : un petit garçon de trois ans disparaît un jour, sa famille est désemparée et dix ans plus tard, un adolescent vient frapper à leur porte… SUSPENS !!!

85 – Mme Doubtfire

Robin Williams, on va pas se le cacher, il a bercé notre enfance le type. Je peux pas vous citer tous ses films parce que sinon ce top va devenir une ode à Robin Williams… Mme Doubtfire est certainement le film le plus mignon avec lui mais il faut aussi citer Jumanji, Jack ou encore Hook (ah bah je l’ai déjà cité !)

86 – Noé

Do you know l’Arche de Noé ? Bon clairement ce film, c’est Darren Aronofsky qui l’a réalisé et il y a Jennifer Connelly dedans. Pour moi il est à voir, même s’il n’a pas transformé ma vie, clairement, il peut faire l’affaire pour un dimanche soir de confinement.

87 – L’Aile ou la Cuisse

Bon là c’est pareil je vais pas me mettre à énumérer tous les Louis de Funès mais je peux vous dire qu’à la maison, c’était vraiment les films cultissimes de mon enfance. On les a consommés et reconsommés, que ce soit Rabbi Jacob, la Grande Vadrouille, les Grandes Vacances ou Hibernatus. Mais clairement, l’Aile ou la Cuisse reste pour moi le plus mythique, starring Coluche of course.

88 – Dancer in the dark

Vu en Italie à Sorrento sur un PC portable Sony. BAM. Encore un film qui, sans qu’on s’en rende compte, va fêter ses vingt ans dans quelques jours. Et voir Björk et Catherine Deneuve à l’écran dans le même film, franchement, on dit merci Lars Von Trier.

89 – E.T

On est d’accord que parmi les classiques, E.T envoie quand même du rêve ! Je l’ai pas vu depuis un bail mais c’est clair et net que ça fait partie des premiers films que je ferai regarder à mon fils. Pour la petite histoire, c’est le premier rôle de Drew Barrymore au cinéma, elle avait à peine 7 ans. Et j’ai découvert en rédigeant cet article que son parrain n’était autre que…Steven Spielberg… BEST GODFATHER EVER !

90 – Jurassic Park

ETEINS LA LAAAAAMPE ! Je suis une puriste alors pour moi Jurassic Park, c’est la version de Spielberg de 93, sinon rien.

91 – Les dieux sont tombés sur la tête

Ce film des années 80 est passé complètement inaperçu dans le paysage cinématographique français, mais pas pour moi ! J’ai tellement adoré l’histoire : un pilote d’avion qui jette une bouteille en verre de Coca-Cola alors qu’il survole un village de bushmen en Afrique. Les villageois pensent alors que cet objet mystérieux est un cadeau des Dieux et pourtant, il va vite semer la discorde !

92 – Indiana Jones et le temple maudit

Bon ok il y a beaucoup de Steven Spielberg dans ce top mais j’y peux rien. Je n’en ai que des bribes de souvenirs mais je me souviens de l’horrible scène du repas où ils mangent de la cervelle de singe et de la soupe aux yeux.

93 – La malédiction

Je vous préviens, après ce film, vous partirez en courant dès que vous croiserez un gamin qui s’appelle Damien.

94 – Seven

J’aurais pu être drôle et le mettre à la septième position, mais je suis pas drôle. Voilà. Tout comme ce film. Mention spéciale pour le colis cadeau que reçoit Brad Pitt (: LES VRAIS SAVENT

95 – Léon

J’ai hésité à le mettre parce que bon, grosse polémique sur ce film mais oui, il a marqué ma jeunesse et m’a donné envie d’appeler mon chien Léon, même si je vois pas le rapport. Et j’avais envie de m’appeler Nathalie aussi, tiens.

96 – Carrie

Grande fan de Stephen King, je ne pouvais pas passer à côté dans mon top. Il y a eu plein d’adaptations de ses livres, que ce soit Shining, Misery ou Ça. D’ailleurs, pour ce dernier (LE CLOOOOWN), je suis une grande fan de la première version des années 90. Tellement puriste que j’ai pas voulu voir la nouvelle version made in 2019. Mais Carrie est clairement l’un des films les plus dérangeants que j’ai vus dans mon enfance, après avoir dévoré le livre.

97 – 8 miles

Look, if you had one shot, or one opportunity, to seize everyting you ever wanted, in one moment, would you capture it, or just let it slip ? Voilà ce qui résonne dans ma tête quand je pense à 8 miles, à Eminem et au merveilleux morceau Loose Yourself qui a été révélé dans ce film.

98 – Polisse

Un film dur, qui ne laisse pas indemne, qui est parfois trop dur, peut-être. Je sais pas. J’en ai adoré chaque réplique, chaque silence. Il n’y a pas vraiment d’histoire, pas vraiment d’intrigue, mais en réalité, il y en a mille. On suit ici tout simplement le quotidien de la Brigade de Protection des Mineurs.

99 – Beethoven

Je les garde pour la fin ces films improbables. Désolée mais Beethoven est clairement un film culte de mon enfance. Que ce soit le 1 ou le 2 il y a tellement de scènes mémorables. J’ai toujours été perturbée par le fait que la fille adolescente s’appelle Ryce, ça me faisait penser aux céréales Rice Krispies. Et vous voulez encore une anecdote fun ? Il y a David Duchovny, le protagoniste de X-Files dedans !

100 – La boum

Dreaaaaaaaams are my realityyyyyyy lalalalalala. Bon, on a toutes kiffé notre race devant ce film, on peut pas le nier. Et bordel, c’était tellement plus mignon l’adolescence à l’époque, quand les filles faisaient du patin et dansaient des slows au lieu de passer leur life à danser sur Tik-Tok….

Vous noterez sans doute qu’il manque des films “cultes” comme Inception ou Kill Bill : je les déteste, tout simplement. J’avais besoin de le dire. J’espère que ce top vous aura donné quelques idées ou vous aura donné envie de ressortir quelques vieux films des limbes de l’oubli !

Enjoy ♥

Allez lire aussi...

Les articles populaires

3 Comments

  1. […] quatre fois, cinq fois…sans jamais s’en lasser. Je vous ai préparé un article avec mon top 100 des films à voir et à revoir […]

  2. Bonjour Clarisse,
    Pourquoi le film Mommy n’apparaît pas dans ta liste ?
    Amitiés.
    Team Pinou

    1. Bonne question, j’ai longtemps hésité mais je crois vraiment que je préfère LES TROIS FRERES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *