Alors voilà c’est là que tout commence. Le 21 Septembre 1989. Cette petite chose recroquevillée et chevelue, c’est moi, COUCOU. Celle qui a l’air hyper heureuse de m’avoir dans ses bras, c’est ma soeurette.

Il faut croire que les problèmes capillaires, chez moi, ça date d’il y a bien longtemps. Je suis née avec des cheveux en pagaille, avec beaucoup de cheveux en pagaille. Il y a pas beaucoup de photos de ma naissance. Je suis la troisième enfant, c’est normal, c’était devenu banal. Et à l’époque, le tirage photo à 2 francs chez Kodak, ça revenait vite cher, les gars.

 
Très rapidement, je suis devenue une petite personne un peu potelée, avec des cheveux courts et bouclés. Selon les racontards, je sentais le petit beurre parce que je passais mes journées à en manger, en les écrasant dans mes mains et en les fourrant dans ma bouche. Cette vision de moi n’est pas très valorisante, mais voilà, une première passion était née : LA BOUFFE ♥
 
Mon deuxième Noël. Chez mes grands-parents. A cet instant présent, j’inaugure le concept de déception. On voit pas très bien sur la photo mais je tiens entre les mains des mini brioches en plastique, qui appartenait à un jouet offert à ma soeur. Je crois qu’après plusieurs minutes d’observation, je finis par me rendre compte que ce n’est pas comestible. La vie, c’est comme ça, tout n’est pas comestible 🙁
 
Je vais pas vous ressortir tous mes souvenirs d’enfance mais elle était chouette, ma petite jeunesse. Elle m’a donné de grands rêves et la farouche envie de les réaliser, pour en créer encore d’autres. Derrière mon bob, mon maillot de bain qui part en couille et mon sourire édenté, je commence à découvrir la lecture et l’écriture et à me dessiner une passion pour la vie. Youpi !
 
 
Je fais un saut dans le temps de quelques années, vous m’en voulez pas ? Ces dernières années, plein de choses folles sont arrivées : Windows 95, Encarta, AOL, les Skyblog, les DVD (waoh on peut regarder des films dans plusieurs langues et y a des bonus avec des scènes cachées), les mini-disc (FAIL) et puis, Facebook, les lecteurs MP3, les téléphones qui font des belles photos, les réseaux sociaux, les blogs… J’ai 18 ans, je quitte la maison, je pars quelques mois en Italie, je reviens vivre à Paris, et je mets le doigt dans un engrenage fatal : je rentre dans la vie active. A partir de là, les douze prochaines années passent en une poignée de secondes.
 
Ma vie professionnelle commence dans un showroom multi-marques de prêt-à-porter dans le Marais. Une carrière que je n’avais jamais imaginée (je savais même pas ce qu’était un showroom) mais qui m’offrira de très belles années, de supers découvertes et de magnifiques rencontres. La vie d’adulte à Paris, avec un premier salaire, un studio et deux chats est fantastique et pleine de rebondissements. Bordel, que le monde est beau !
 
A côté de mon travail, je commence à me former en solo sur le web. Je décide de créer une galerie d’art virtuelle en ligne. J’y passe des nuits entières. J’y connais rien mais j’apprends sur le tas, je bidouille, je bricole. Ca, c’est juste avant de créer mon blog, en 2011. Sans même le savoir, je crée un petit morceau de web qui sera à l’origine de merveilleuses surprises dans ma vie.
 
Quatre ans plus tard, en 2012, Paris m’a saoulée. J’aime plus Paris, voilà. La ligne 13, les cagibis à 900€ par mois, les trajets avec 4 changements pour rejoindre une copine pour boire une pinte à 12€, la rue de Rivoli le samedi…Bref, j’ai envie de tout quitter ! Je quitte mon travail, mon appartement, mes amis et je pars pour une nouvelle aventure : direction Lyon city, pour créer ma start-up de e-commerce !

 
 
Arrivée à Lyon, je fais de supers rencontres rapidement. Je travaille à fond sur mon projet avec mon associé et je découvre aussi la ville, la région, bref, une toute nouvelle vie. Les bouchons lyonnais, les accents bizarres, le Rhône, la Saône, le Ninkasi, les Terreaux la nuit, les péniches le week-end, le pédalo à la Tête d’Or, les pubs dans le Vieux Lyon, les restos à la Croix Rousse, les promenades dans la pente…je suis amoureuse de cette ville !
 
 
 
 
Pendant deux ans, je bosse sur mon site de e-commerce avec une petite équipe de stagiaires. Je bouge beaucoup, je retourne souvent à Paris, je fais les salons à Milan : bref, j’ai un job de rêve (bon, en vrai, je touche le chômage pour ma création d’entreprise et j’ai deux ans devant moi avant qu’on me coupe les vivres). Trop tôt, trop tard…je ne sais pas, notre site ne marche pas comme nous l’espérions. Au bout d’un moment, il faut se faire une raison. Le chômage s’arrête bientôt. La trésorerie a rendu l’âme. Il faut stopper, et retrouver un boulot. Coup dur mais c’est une page qui se tourne et de nouvelles aventures qui commencent ! Il n’y a jamais de fin…que des nouveaux départs.

 

Chercher du boulot à Lyon, c’est sympa cinq minutes… En vrai, je galère pas mal pendant 4 mois, à postuler à tout et n’importe quoi, mais surtout à n’importe quoi, en fait. J’ai pas le permis, ça facilite pas les choses. J’étais ma propre patronne pendant deux, ça arrange pas les choses non plus. Je finis par décrocher en Avril 2014 un super job qui me faisait rêver, dans un showroom. Une seule condition pour transformer mon CDD en CDI : passer le permis rapidement. CHALLENGE ACCEPTED !

 
 
 
 
« Passer le permis rapidement » s’est transformé en « Galérer pendant un et niquer 5000 balles ». Il faut se rendre à l’évidence, je suis une vraie quiche. Je me doutais vaguement que j’allais pas être très douée pour conduire, je n’imaginais que ça allait se transformer en cauchemar et en phobie. J’avais envie de pleurer à chaque leçon. J’ai raté le permis 4 fois. Ca devenait compliqué, j’ai changé mon fusil d’épaule. J’ai décidé de le passer en automatique et de faire ensuite une régul en manuel. Une centaine d’heures plus tard, YOUPI, j’ai réussi les gars !
 
 
Je passe cadre dans ma boîte, je suis à fond dans mon boulot, je passe énormément de temps sur la route à sillonner les routes du Rhône-Alpes. Les années passent vite, très vite, j’ai seulement envie de bosser et d’évoluer dans mon boulot. Parallèlement, je travaille aussi en freelance, sur le blog mais aussi pour d’autres sites. J’écris. J’ai de chouettes projets. Les années à venir s’annoncent riches et pleines de rebondissements, encore !
 
 
 
Tu voulais des rebondissements ? Paf ! De 2017 à aujourd’hui, une bonne cascade de rebondissements dans ta face ! Je vous résume vite fait ? Côté perso, je quitte le petit confort de ma vie de couple pour me jeter dans le vide. La vie de célibataire, c’est aussi se retrouver à payer une fortune un appartement minuscule. Et merde, j’ai l’impression d’avoir 18 ans à nouveau. Sauf que je suis beaucoup moins fraîche. Je fais la fête, je prends du temps pour moi, je me lance dans des projets pros. Je ne regrette pas, jamais. J’ai pas le temps de regretter dans la vie.

 

Et ensuite, c’est la partie de ma vie que j’aime le plus, je crois. Enfin, c’est le début de ma vie de maintenant, quoi. Je rencontre l’AMOOOOUR (intitulé ici bas Patrick), on s’installe ensemble à Lyon, mon activité de freelance prend de l’ampleur, on en a marre de Lyon on veut des sapins et des plantes vertes, on déménage à la campagne, oh une petite perruche s’est installée dans mon ventre, on va être parents à la campagne ! Et si j’en profitais pour quitter mon boulot aussi et me consacrer enfin à ma passion de toujours : l’écriture ? Chiche ? Go !

 
Je ne connais pas encore la suite car j’écris cette bio le 8 septembre 2019, je suis enceinte de 8 mois, je pars en congé maternité dans une semaine et je quitte ensuite ma boîte dans la foulée. Alors voilà, je ne sais pas encore ce que ça va donner tout ça mais j’ai bien l’intention de vous le raconter un peu chaque jour par ici, puisque maintenant, mon métier, c’est d’écrire ♥